Particularités du tissu économique

Le territoire a été marqué durant les années 2000 par d'importantes restructurations.

Le site industriel DIM a été fermé en 2006 entrainant la suppression de 95 emplois. Château-Chinon bénéficiait également de la présence d’un Établissement d’Imprimerie de l’Armée de Terre (EIAT) qui employait environ 80 personnes. Toutefois, à la suite des restructurations de l'Armée, cet établissement fut menacé de fermeture dès avril 2008 , et définitivement fermé en août 2009. Ces mêmes restructurations institutionnelles conduiront également à fermeture du service des ressortissants résidant à l’étranger (SRRE) en 2011, soit une suppression de 22 nouveaux emplois.

Pour permettre à la ville et à son bassin d'emploi de surmonter ces nombreuses suppression d'emplois, un plan local de redynamisation a été conclu le 5 février 2010 entre l'État et les collectivités locales

Un tissu commercial et artisanal vivace

Agriculture, agro-alimentaire

Exploitations forestières

 

 

Un tissu commercial et artisanal vivace :

Un tissu de TPE et PME, 93% des établissements emploient moins de 10 salariés.

Cependant, les 10 établissements qui emploient plus de 10 salariés représentent 56% (334 emplois) de l’emploi des établissements inscrits au RC. Seulement 2 ont plus de 50 salariés.

Toutes les communes du territoire, à l’exception de Château-Chinon ville, Blismes et Montigny sont desservies par un ou plusieurs commerces itinérants de première nécessité (boulangerie, boucherie, épicerie).

Le monde de l’artisanat, 81 établissements, est toujours dominé par le secteur du bâtiment.

----Plus de la moitié des artisans et 70% des commerçants réalisent 15% de leur chiffre d’affaires (CA) avec la clientèle touristique. Bien évidemment ce sont les cafés, hôtels restaurants à qui cette clientèle apporte le plus.

 Agriculture, agro-alimentaire :

170 exploitations agricoles en 2000 - Surface moyenne : 89 hectares - 9.8% de la population active est agricole soit 242 personnes.

Le territoire a la chance de disposer localement de partenaires potentiels en termes de diversification et de formation grâce au LPA et au CERD.

Comme dans l’ensemble du Morvan, l’agriculture sur le territoire de la CCHM se caractérise par de l’élevage allaitant de bovins race charolaise. On trouve une cinquantaine d’élevages d’ovins et une cinquantaine d’élevages caprins, cependant leur nombre a diminué de moitié entre 1988 et 2000 avec respectivement 4785 et 3621 têtes.

Quelques exploitants ont fait l’option de la diversification : fromage, confiture, miel, limousine, maraîchage, tourisme vert….

 Exploitations forestières

Le territoire de la Communauté de Communes est très fortement boisé (220 km² de boisement) soit 53,8% de sa surface. Lavault de Frétoy est la commune la plus boisée avec 80% et Dommartin la moins boisée avec 16%. Ces surfaces sont à 52,8% composées de résineux et sur certaines communes comme Lavault-de-Frétoy et Arleuf ce taux dépasse les 70%.

Aujourd’hui, cette évolution focalise le débat autour de considérations paysagères, environnementales mais aussi économiques. Il s’agit de pouvoir concilier l’intérêt de chacun afin que tous puissent trouver dans les ressources du territoire de quoi le faire vivre.

 Les forêts appartiennent à 85% à des privés dont la moitié appartient à 2% de propriétaires.

 - Lycée profesionnel propose des formations dans le domaine du bois (marquetterie, ébénisterie, sculpture et tourneur) au niveau CAP.

- La gare bois de Château-Chinon, qui  bien qu’étant considérée comme d’importance majeure pour l’aménagement du territoire bourguignon et suite à d’importants travaux ne fonctionne pas ou peu pour des aspects de coût de transport. Cette question est toujours d’actualité puisqu’une réunion s’est tenue fin 2009 à ce sujet avec notamment le nouveau gestionnaire du trafic.

 

CREER ET REPRENDRE UNE ENTREPRISE 

 

BGE 58

BGE58 2